Ce site vous a plu...

 

Navigation rapide et iphone:

habitat mobile - habitat nomade - maison paille - habitat intégré - habitat roots- alternatif - multimédia - forum habitat alternatif et cabanes - bibliographie - annuaire location - annuaire pro - annonces terrains - contact

L'esprit roots


Pas de plans, d'abaques, juste une invitation au rêve.

Certains sont adeptes, philosophes de ces chemins qui croisent l'objet, le lieu.

Rencontre fortuite, combines, l'essentiel est d'éviter le contact avec le cordon de la bourse, la consommation.

Bienvenue dans l'habitat... décroissant.

ROOTS? Kezako? Une définition? Tout d'abord difficile de trouver une signification légitime à ce terme de plus en plus abondamment employé par une certaine frange de la population Française que les médias qualifieraient d'alternative ou de pseudo alternative.

Alors va t'on être les premiers à mettre une case sur ces personnes? Bon on aime pas trop les cases, c'est pas bien. Mais on peut tenter d'expliquer, vu que nous sommes avant tout un site d'échanges sur des thématiques alternatives, qu'il s'agit d'une fusion générationnelle d'une période post electro (nineties) utilisant un mot d'origine anglaise "racine"- employé pour une infecte boisson US -la root beer- repris essentiellement dans une musique Jamaïcaine nommée génériquement Reggae, se friguant chez les petits commerçants malins qui voyagent en Inde ou au Népal quand il caille dans le 77, écoutant tout un tas de musiques qui ne passent jamais à la télé mais plutôt à Florac, Bamako, Saint Brieuc, ou St Leu et qui ne souhaitent, bien évidemment, pas habiter en HLM ou en lotissement. Bref si vous avez entre 45 et 70 ans il se peut bien que l'on parle ainsi de ...

:::vos enfants

Trêve de caricature, "root": racine se retrouve dans le reggae, puisque c'est l'essence même de cette musique, dans une optique de  mettre en évidence les racines des Afros-Antillais et de tous les descendants des africains déportés.

:::Kwizine la Kour aux Lianes

Par voie d'emprunt on retrouve ce terme dans le language des hommes et des femmes qui réflechissent à leur propre place dans une société qui prèche un modèle et une cadence dont ils ne veulent pas forcément.

:::Bergerie des Grands causses

Retour aux racines, virage plus ou moins dans les graviers pour tenter de vivre un peu plus en accord, avec des valeurs qui sont pas réellement celles qu'on leur a inculquées à la maison, à la téloche, et dans les magazines.  Février 2010

:::Pierre,bois et soleil le matin

[haut de page]

Modus operandi


Prendre possession d'un lieu, d'une maison, une cabane, une ruine...,

S'adapter à l'existant d'une manière décroissante.

Investissement minimum,

Objets hors du temps,

Non plus chiner mais glaner ça et là,

L'essentiel ou le superflu selon que l'on soit ou zen ou bohème,

Récupérer, transformer, décorer,

Fabriquer son environement.

Etre l'artiste et l'artisan de sa vie...

© marini

Parcourez les campagnes et vous rencontrerez nos inspirateurs, ces magiciens du quotidien, qui s'approprient ces lieux qui en décourageraient plus d'un. Comme des auteurs compositeurs, ils orchestrent une atmosphère campagnarde, naturelle, les harmoniques sont bien là. Chaises patinées, mobilier de cuisine enrichi, luminaire bucolique, tableaux vivants qui ouvre cet appétit des produits du terroir et qui nous donne l'envie des potagers et des marchés.

Et pourtant rien de rutilant, rien de neuf. Tout en accords majeurs. Certes cela necessite d'un peu de passé, de virées des les cours de fermes, le gout des poteries, des ornements naturels, des bois flottés, des platres marouflés, des faiences récupérées.

La grande famille


Et bien effectivement, nous faisons, avons fait ou ferons tous partie de cette famille. Par l'expérience de se saisir d' objets du passé, de se contenter de l'existant pendant une période plus ou moins longue, nous avons ressenti cette saine abstinance un jour ou l'autre.

On peut avoir expérimenté la visite chez un ami qui vient de faire l'acquisition d'un ancien cabanon, d'une vieille maison et pour laquelle on prévoit, lui suggère moultes transformations, rénovations.

:: Une histoire démarre

Et pourtant quelques temps plus tard: miracle, tout ou presque est resté en place mais un sacré coup de nettoyage, deux ou trois meubles en sus, peut être une peinture refaite avec les tons rompus, les jaunes profonds , les verts tendres, quelques vanneries, et la magie opère. On dit qu'un simple pot de blanc cassé appliqué sur quelques meubles peut apporter le plus grand chic.

::Gentilhommière du BA

Tout est une question de modus operandi, quel chemin est le plus approprié pour obtenir le résultat, non pas le résultat, la vie que l'on recherche?

Puis on se reprend à tout remettre en question, à penser minimalisme, flaneries, et hédonisme. Laisser le soleil rentrer, prendre le temps de tout évacuer, se mettre en roue libre.

N'avez vous jamais tenté l'expérience du lacher prise 24H ou 48H. Tout débrancher, dormir, manger, lire, observer et recommencer en lecture alléatoire... Cette cure de jouvence pour l'esprit peut s'offrir à vous à un tarif défiant toute concurrence.

Pour reprendre contact avec la famille... :

Nous vous proposons de faire un petit retour chez les Robinsons.

Extrait de Ode à la vente des vents:

:::La cabane est petite, juste une pièce en fait.

J’ai vécu là quatre ans. La cabane est petite, juste une pièce en fait, et une galerie au sud. Il n’y a pas d’électricité, et pas d’eau. Je sors tout juste d’une grande longère traditionnelle de l’Aube, et dois donc me séparer de mes meubles, de mes ustensiles électriques inutiles (frigo, cafetière, aspirateur) avec une joie non dissimulée. Je m’installe comme une ermite, dans le minimum vital que je cherche depuis si longtemps. De quoi a t-on réellement besoin, au juste ? Le tout fait le bonheur des amis…et me redonne ma liberté et ma simplicité. Je garde mes livres. Je suis tout de même bibliothécaire…ça ne trompe pas. J’aime pouvoir les ouvrir au petit bonheur, là sur la galerie au soleil. Et lire des passages à voix haute aux mésanges. Je monte un mur entier d’étagères réservées aux livres. Pour le reste, une série de coussins en angle, un poêle, une table basse, une gazinière et des bassines pour la vaisselle, un matelas dans le recoin chambre. Et voilà. Je reviens d’une marche à Compostelle, et j’en ai conservé le plaisir de ce que j’appelle le strict nécessaire. Cela m’est non seulement suffisant, mais je dirais même que pour certaines choses, cela s’apparente déjà à du superflu. Chaque soir..

[haut de page]

Dans les bois


Quelques images:

Salle d'eau extérieure en dosse

Terre et bois

[haut de page]

 

multimédia - yourte tepee - maison paille - habitat intégré - habitat roots - habitat roulotte -alternatif - mentions légales - plan du site