Ce site vous a plu...

 

Navigation rapide et iphone:

habitat mobile - habitat nomade - maison paille - habitat intégré - habitat roots- alternatif - multimédia - forum habitat alternatif et cabanes - bibliographie - annuaire location - annuaire pro - annonces terrains - contact

Habitat terre et paille

Depuis peu, nous constatons un accroissement de l'engouement pour bâtir avec des moyens issus du monde agricole et de la terre.

Comme nous l'illustre cette image du pays Dogon, ce type de construction demeure le plus utilisé par l'être humain depuis la nuit des temps.  Actuellement l'auto-construction en paille se développe, et avec elle les constructions en torchis, pisé, adobe etc...

La maison en paille

Ce type de construction n'est pas très récent puisqu'il naît dans le middle west des USA pour subvenir à un manque de matériaux tels que le bois. Ainsi cette technique vit le jour à la fin du XIXs au Nebraska et cet état donna le nom à une manière  de monter les bottes .  Bien maitrisée, la construction paille, peut se faire sur deux étages voire 3 niveaux, les Scandinaves, les Suisses, les Américains réalisent de très impressionnantes constructions.

Voici une construction très rapide mise au point à l'occasion du salon "passion robinson". Il s'agit d'une démonstration de l'efficacité de la mise en oeuvre par une équipe qui a voulu présenter les différentes phases du projet.

Sur la vue ci dessous, on remarque l'ossature, le plancher en palettes.

Avantages de la maison en paille:

1° Matériaux sain, sain à vivre et sans problèmes majeurs lors de la mise en oeuvre sauf pour les sujets allergiques...

2° Trace écologique quasi nulle car la botte est biodégradable et qu'à la campagne le temps d'acheminement des ces bottes peut être réduit à un trajet à l'exploitation voisine.

3° Cout très faible: 1€50 la botte.

4° Isolant thermique, phonique et accoustique très performant.

5° Matériaux respirant: Comme pour la chaux, l'humidité peut s'évacuer des pièces.

6° Des dispositions à resister dans le temps et à des phénomènes tels que les tremblements de terre

7° Pas d'inconvénient spécifique concernant le feu pour des ballots, ni concernant les rongeurs, les termites contrairement aux idées pouvant être reçues.

Inconvénients de la maison en paille:

Une mise en chantier très rigoureuse, car les ballots doivent rester secs

Une technique bien maitrisée pour tous les raccords, les ouvertures, les sous-bassements.

Une eventuelle difficulté à revendre ce type de construction.

La création d'une avancée de toit pour éviter les projections d'eau, ce qui va limiter l'ensoleillement des pièces.

La mise en oeuvre d'un sous bassement en dur en général de 50cm de hauteur pour isoler les ballots du sol.

L'utilisation exclusive de revêtements respirants.

Les différentes méthodes:

1° La Nebraska: les murs en paille sont porteurs et les ballots structurels se montent comme des briques. Porteurs pour le toit. Ainsi, si cela peut faciliter le travail pour des petites constructions +ou - 50m2, lorsque l'on a quelques difficultés à trouver une ossature, il ne faut pas oublier que la construction doit se faire rapidement et par temps sec-le toit étant posé à postériori- .Ou bien il faut s'astreindre à mettre les murs sous baches. Si les bottes prennent l'eau, c'est rapé. Cette technique est la meilleure en terme d'isolation car elle réduit les éventuels ponts thermiques et surtout elle diminue le nombre des liaisons.

Il faudra dans ce type de contruction utiliser une sablière au dessus des ballots de paille afin de répartir les efforts et éviter les déformation des parois, et de ceinturer l'ensemble. il faudra également mettre en oeuvre des bottes très denses (150 à 170 kg/m3) et si possible longues pour une rapiditéde montage accrue.

2° La Montholier  (GREB): La paille est mise en place entre une double ossature légère en bois. La charpente en bois fournit plus de soutien que les balles seules avec un impact minimal sur la paroi interne de la construction. Le cout de revient est beaucoup plus important notamment pour la réalisation des étanchéités et des enduits triple couches à l'extérieur.

André de Bouter, rédacteur de l'ouvrage de référence "Batir en paille", va rapporter la méthode de Pascal Thépaut .

[haut de page]

Bâtir en terre

[haut de page]

Habitat terre et paille

 

[haut de page]

 

multimédia - yourte tepee - maison paille - habitat intégré - habitat roots - habitat roulotte -alternatif - mentions légales - plan du site